qui

Qui est ce petit homme perché sur son cheval
sous ce beau bleu nuit criblé d’étoiles ?
Il est là pour annoncer l’arrivée imminente d’un nouvel album.
Chut ! Encore cinq jours à attendre…
IMG_6630

Publicités

poumon

Dans mon roman Le fils de l’ombre et de l’oiseau, j’ai mis un peu d’Amazonie. J’ai essayé. Mais mon Amazonie à moi est en papier. Elle est rêvée. Si vous voulez l’entendre respirer à pleins poumons, L’étreinte du serpent vous attend. Ce film colombien de Ciro Guerra est une expérience. Riche. Rare. Inoubliable. Il est actuellement en salles, profitez-en…

naissance

Ce livre est né il y a neuf mois dans l’océan indien, sur l’île de Mayotte.
Avec Valie Le Gall nous l’avons écrit en pensant à toutes les belles personnes rencontrées là-bas. C’est une double histoire dans la collection Boomerang, au Rouergue. La couverture est de Marta Orzel.
Le livre arrive aujourd’hui en librairie. Recto, verso. Il s’appelle Je suis né sous la terre / Je suis née sous l’eau. Au pied d’un baobab, autour d’un trou de tortue, se croisent une fille de l’eau et un garçon de la terre qui n’ont pas peur de croire aux légendes…
IMG_6388

cet oiseau-là

12512606_988003844578616_435653879089014565_n
Cet oiseau-là, je l’ai recueilli pendant deux ans et demi.
Je l’ai nourri, il m’a nourri, je l’ai vu grandir, j’ai grandi avec lui.
Souvent dans la joie, un peu dans la douleur aussi.
Toujours avec l’envie, le désir, le besoin d’en prendre soin.
Je lui ai lissé les plumes. Dégourdi les ailes. Aiguisé le bec.
Et aujourd’hui le voilà qui part du nid.
Peut-être l’entendrez-vous siffler dans une librairie.
Cet oiseau-là, aujourd’hui, je le laisse vivre sa vie.
IMG_6389

Le fils de l’ombre et de l’oiseau, un roman pour ados et adultes
aux éditions du Rouergue.

2016

Que ce temps est dur, attends-moi :
nous allons le vivre avec plaisir.
Donne-moi ta toute petite main
nous allons monter et souffrir,
nous allons éprouver et sauter.

Nous sommes à nouveau le couple
qui a vécu dans des endroits hirsutes,
dans des nids âpres de roches.
Comme ce temps est long, attends-moi
avec un panier, avec ta pelle,
avec tes chaussures et ton linge.

À présent nous nous sommes nécessaires
non seulement pour les oeillets,
non seulement pour chercher le miel :
nous avons besoin de nos mains
pour laver et faire le feu
et que le temps dur ose
défier l’infini
de quatre mains et de quatre yeux.

Pablo Neruda, Avec elle.